Symptômes, causes et traitement de la neuropathie alcoolique

4182
Philip Kelley
Symptômes, causes et traitement de la neuropathie alcoolique

Les complications causées par une consommation prolongée et excessive d'alcool sont diverses et très problématiques. L'une des conséquences de cette consommation est la neuropathie alcoolique, un effet toxique de l'alcool qui parvient à endommager les nerfs des êtres humains, les empêchant de bouger et de se sentir normalement. Aujourd'hui, nous expliquons en quoi consiste cette condition et quels sont ses symptômes.

Contenu

  • Qu'est-ce que la neuropathie alcoolique?
  • Causes de la neuropathie alcoolique
  • Symptômes de la neuropathie alcoolique
  • Traitement et pronostic de la neuropathie alcoolique
    • Liens d'intérêt

Qu'est-ce que la neuropathie alcoolique?

Lorsqu'une personne boit de grandes quantités d'alcool pendant une longue période, les nerfs du corps peuvent être endommagés, ce qui entraîne une diminution de leur fonction. Cette condition est connue sous le nom de neuropathie alcoolique..

Les nerfs qui traversent le corps se connectent les uns aux autres du système nerveux central à travers la colonne vertébrale au système nerveux périphérique et envoient des signaux du corps entier au cerveau et vice versa. Grâce à ceux-ci, nous sommes capables d'envoyer des signaux moteurs du système nerveux central grâce aux nerfs moteurs, ainsi que de percevoir des sensations grâce aux nerfs sensoriels. Certaines des fonctions des nerfs sont autonomes, comme la régulation de la température, la respiration ou le maintien de la fréquence cardiaque.

Les lésions nerveuses périphériques causées par une consommation prolongée d'alcool peuvent entraîner de graves déficiences du mouvement et de la sensibilité musculaire..

Causes de la neuropathie alcoolique

Les causes exactes de la neuropathie alcoolique ne sont pas entièrement comprises. Certaines propositions affirment que l'éthanol, un produit chimique présent dans les boissons alcoolisées, peut avoir des effets toxiques directs sur les cellules nerveuses.

De plus, dans de nombreuses occasions, les alcooliques ne mangent pas suffisamment, car ils ont tendance à remplacer les repas par de l'alcool. Ceci entraîne une carence nutritionnelle correspondante, notamment en vitamines B1 et B12, thiamine, niacine ou vitamine E entre autres, qui sont essentielles au bon fonctionnement des nerfs et qui contribuent à cet endommagement de ces structures..

Symptômes de la neuropathie alcoolique

La neuropathie alcoolique affecte à la fois le mouvement et la capacité sensorielle. Les symptômes peuvent aller d'un certain inconfort à une plus grande incapacité à effectuer n'importe quelle fonction quotidienne. Généralement, les alcooliques commencent à ressentir des douleurs ou des paresthésies aux extrémités. Au fur et à mesure que la maladie progresse, d'autres types de symptômes commencent à apparaître qui augmentent progressivement, entraînant une perte de force musculaire, en particulier au niveau des jambes. Certains de ces symptômes sont:

  • Paresthésie des membres (picotements et engourdissements)
  • Sensation de piqûre dans les extrémités
  • Douleurs piquantes, brûlantes ou glaciales
  • Spasmes musculaires
  • Difficulté de coordination motrice
  • Problèmes de marche et instabilité
  • Chutes fréquentes
  • Difficultés à déplacer les membres inférieurs et supérieurs
  • Problèmes urinaires tels que difficulté à uriner ou incontinence
  • Problèmes d'érection
  • Difficulté à avaler
  • Difficulté à parler
  • Intolérance à la chaleur
  • Manque de sensation de douleur
  • Étourdissements et étourdissements
  • Nausée et vomissements
  • Transpiration excessive
  • Problèmes respiratoires
  • Tension artérielle et fréquence cardiaque irrégulière
  • Infections des ongles et de la peau

Traitement et pronostic de la neuropathie alcoolique

Les lésions nerveuses causées par la neuropathie alcoolique semblent être permanentes et peuvent être aggravées par une consommation continue d'alcool et des déficits nutritionnels prolongés. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une maladie mortelle en soi, cela constitue un grand handicap dans le fonctionnement quotidien des personnes atteintes, ainsi que dans leur qualité de vie..

Selon la National Library of American Medicine, environ 50% des alcooliques souffriront de cette maladie tout au long de leur maladie..

La neuropathie alcoolique est généralement détectée par des tests médicaux qui montrent généralement une perte de réflexes et certains signes de problèmes nerveux, y compris une diminution des réponses des pupilles..

D'autres tests peuvent également aider à détecter la neuropathie alcoolique, comme les tests sanguins, l'électromyographie et même la biopsie nerveuse..

Bien que les lésions nerveuses soient permanentes, l'arrêt de la consommation d'alcool et une bonne nutrition peuvent ralentir la progression de la maladie..

Les programmes de réadaptation sont les traitements les plus recommandés pour acquérir des compétences qui aident le patient à vivre de manière aussi autonome que possible, ainsi que pour contrôler les symptômes. Pour cela, l'ergothérapie, la psychothérapie et même les traitements de physiothérapie peuvent être combinés. Des traitements médicamenteux peuvent également être recommandés pour contrôler la douleur.

Liens d'intérêt

  • Alcool: effets de la consommation, risque et dépendance. Marta Guerri. https://www.psicoactiva.com/blog/alcohol-efectos-riesgo-dependencia/
  • Les séquelles de l'alcoolisme: neuropathie alcoolique. https://www.healthline.com/health/alcoholism/alcoholic-neuropathy
  • Problèmes et traitement de la polyneuropathie alcoolique. https://www.alcohol.org/comorbid/polyneuropathy/

Personne n'a encore commenté ce post.